top of page
L'habitat participatif, pourquoi ça change tout ?

Concevoir son habitat avec ses futurs voisins 


L’habitat participatif, c’est concevoir et gérer à plusieurs un lieu de vie et partager des espaces comme un jardin, une salle commune, une buanderie, un atelier de bricolage, des vélos, une voiture, etc... Les projets d’habitat participatif permettent d’envisager autrement l’espace dans lequel nous vivons : pas seulement comme une surface, un « logement » ou un produit d’investissement, mais plutôt comme un projet de vie et une manière choisie d’habiter ensemble. Pour certains, il s’agit tout simplement de posséder moins, de consommer mieux et de partager davantage !

L’habitat participatif : en quoi c'est différent ? 


Être présent dès les premières étapes d’un projet immobilier permet aux futurs habitants de concevoir à la fois leur projet d’habitat individuel et la façon dont ils souhaitent vivre avec les autres habitants, tout en participant à toutes les étapes d’élaboration de l’opération jusqu’à sa mise en service et sa gestion dans la durée. En résumé, s’engager dans un projet d’habitat participatif c’est :

  • participer à la conception de son habitat pour qu’il corresponde mieux à sa façon de vivre et à ses convictions environnementales

  • apprendre à connaître ses futurs voisins, ceux du projet comme les riverains, à débattre avec eux, à trouver des consensus

  • travailler directement avec l’architecte qui dessine le projet et le maître d’ouvrage qui le pilote et le finance

  • pouvoir suivre toutes les étapes de la construction des bâtiments et mieux comprendre leur futur fonctionnement

  • bénéficier de plus d’espaces et de services en les partageant

  • compter sur les solidarités au sein d’un groupe d’habitants qui partagent des valeurs communes

Comment ça s'organise ? 

Le projet d’habitat participatif peut être adossé à l’accompagnement d’un opérateur immobilier professionnel qui pilote la réalisation du projet. On parle alors de « Maître d’Ouvrage professionnel ». Les habitants co-conçoivent avec lui et l’équipe d’architectes le projet d'habitat. A l’obtention du permis de construire, ils achètent individuellement « sur plan » leurs logements. Ce modèle, qui a été choisi pour le projet des Bas-Heurts, offre toutes les garanties d’un montage sécurisé sur le plan juridique et financier, au même titre que n’importe quel achat d’appartement neuf « sur plan ».

 

Dans d’autres cas, les habitants choisissent de devenir Maitre d'Ouvrage pour pouvoir prendre toutes les décisions, c’est ce qu’on appelle l’auto-promotion. En contrepartie, ils doivent aussi porter l'ensemble des risques d'une opération immobilière et trouver un financement global pour leur projet.

bottom of page